Antelope-Canyon coupee

Bienvenue

Vous trouverez sur ce site des informations et expériences traitant d’ une Ostéopathie Biodynamique, aux confins de l’ostéopathie telle qu’elle est reconnue actuellement en France (décrets de 2005 et 2008), de la perspective énergétique traditionnelle chinoise et de la psychomotricité, dans la droite ligne de William Garner Sutherland, Robert Fulford, Rollin Becker, Hugh Milne, Charles Ridley…

Nous vous proposons donc de vous faire partager notre approche thérapeutique.

 Préambule sur le terme énergétique

Le terme énergie est employé en français pour désigner toutes sortes de choses et d’état; c’est pourquoi il nous semble important de préciser ce que nous entendons par là. Nous pourrions le remplacer par souffle – vibration:

  • Le souffle, traduction très juste de l’idéogramme chinois Qi, pour évoquer les notions de puissance et de direction (orientation).
  • La vibration, pour évoquer les notions de résonance et d’harmoniques. Ces précisions étant faites, nous garderons le terme d’énergie pour ne pas trop encombrer l’exposé.

A qui s’adresse l’Ostéopathie Biodynamique Énergétique?

A toute personne sans limites d’âge, du nourrisson au troisième âge, de par son approche qui ne peut en aucun cas violenter le corps du patient. Pour le nourrisson, lui permettre d’aborder la vie avec le maximum de potentiel, tant immunitaire que comportemental : une seule séance peut éviter bien des complications somatiques et/ou psychiques apparaissant plus tard sous une forme plus structurée et par conséquent plus difficile à gérer (mauvaise posture, douleurs diverses, maladie à répétition, mal être, …). Pour la personne âgée, y compris en cas de problèmes somatiques lourds, lui permettre de mieux gérer la douleur et de renforcer sensiblement ses défenses immunitaires.

Pourquoi consulter ?

Principalement, et pour reprendre une expression à la mode, pour une meilleure gestion du stress¹. Dans tous les cas, pour toute douleur persistante, quelque soit sa localisation. C’est quelquefois la solution inespérée à des douleurs que la médecine ne sait pas apaiser. Pour ne plus se sentir « à côté de ses pompes », le but ultime étant de permettre au consultant de se trouver libre sur ses propres « appuis », quels qu’ils soient, et de commencer non plus à exister, mais à être à sa place entre ciel et terre. Bien sûr, et c’est une évidence, ce n’est pas la seule démarche thérapeutique valable et elle ne prétend jamais régler tous les problèmes de santé, mais elle complète souvent avec bonheur d’autres traitements (médical, paramédical, psychothérapique, dentaire,…), et apporte toujours une aide précieuse.

En quoi cela consiste-t-il?

L’Ostéopathie Biodynamique ne s’adresse pas à une mécanique corporelle mais bien à un corps de consciences. Il s’agit d’aider le corps à retrouver sa capacité d’auto guérison. Pour ce faire, le travail portera essentiellement sur la remise en route et l’harmonisation des mouvements subtils qui animent tous les tissus du corps, y compris les structures osseuses, à travers la libération éventuelle de mémoires enkystées dans la chimie même du corps. De ce point de vue, il ne peut exister de cloisonnement entre psyché et soma : Toute perturbation, qu’elle soit d’ordre traumatique (choc physique), métabolique (choc infectieux, médicamenteux, alimentaire,…) ou psychique (choc émotionnel, deuil,…) va entraîner immanquablement une perturbation de ces mouvements subtils.

Toute zone du corps perturbée tend à se refermer sur elle-même dans un mouvement centripète (arrêt de l’expansion), entraînant un ralentissement des échanges – d’une manière générale, de la communication – , une densification des tissus et bien sûr un déséquilibre du mouvement général interne du corps.

Le corps, dans une recherche constante d’homéostasie, va bien sûr compenser ce déséquilibre, mettant fortement à contribution d’autres zones du corps, jusqu’à l’apparition éventuelle de douleurs et/ou de blocages.

Cela permet de comprendre pourquoi:

  • Les zones douloureuses ne sont bien souvent pas celles à traiter en priorité. En effet, une zone très perturbée va réagir de façon « autistique », se couper du mouvement général, au point de ne même plus envoyer de messages de douleur.
  • Dans le 48 heures qui suivent une séance, peuvent apparaître des douleurs et/ou symptômes inattendus, signe positif d’une remise en communication de zones jusque-là « gelées »; ceux-ci disparaissent généralement à partir du 3ème jour. A ce propos, une sensation générale de froid accompagnée de frissons peut apparaître en cours de séance, signe de « dégel » d’une zone figée de manière chronique.

Présence, attention, clarté de l’intention et écoute globale sont les maîtres mots de la démarche thérapeutique, alliant douceur et puissance, afin de permettre aux stases énergétiques de se dénouer, tel un fil qui se démêle.

 

  1.  Stress : Ensemble des réponses d’adaptation de l’organisme face à une agression d’ordre physique ou psychique ainsi qu’aux émotions agréables et désagréables nécessitant une adaptation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *